Ardèche - Drome 2012

Haute Loire, Ardèche, Drome, Provence
voyage en camping-car

Nous voilà aux vacances de Noël 2012.
Direction Ardèche - Drome. Nous allons un peu déborder vers la Loire, la Provence ...


170 photos, le chargement de la page peut être un peu long, utilisez les flèches curseurs pour défiler les photos

zone de téléchargement GPS, Parcours ...

*.ITN  : fichier ITN Converter ou Itinéraire TOMTOM

*.OV2  : carnet de route Tyre *.CSV : page de points GPS sous Excel   *.KLM : fichier Goggle Earth *.TXT : fichier au format texte *.JPG : image du parcours *.PDF : tracé du parcours en PDF

26 décembre 2012

Nous arrivons au premier point prévu par Guy. PEROUGES, environ 300 mètres d’altitude, nous flânons dans les ruelles pavées, c’est un petit village médiéval absolument charmant, le temps est entre nuages et éclaircies, nous apercevons dans les devantures, des galettes spécialités du village, trop appétissantes à base de beurre, crème sur une pâte briochée sans oublier le sucre sur le dessus .

 

Nous en achetons deux parts que nous mangerons plus tard , excellente idée c’était vraiment la spécialité du village nous n’en trouverons nulle part ailleurs … et c’était délicieux. La température avoisine les 20 degrés.

 Pour l’étape suivante c’est le village de CREMIEU, soit disant village médiéval, nous l’avons plutôt trouvé très citadine, un prieuré bénédictin datant du 12ème siècle rattaché à l’abbaye de Saint Chef surplombe la ville. Nous n’y monterons pas trop haut et puis pas vraiment attiré par le côté ville.

Repas sur le pouce au parking de VIENNE, nous pensions visiter le site archéologique, mais vu le site depuis l’extérieur, non pas que nous soyons difficiles mais nous avons le même en beaucoup plus grand tout près de chez nous, et l’entrée n’est pas donnée. Allé hop un saut à ST VICTOR là encore nous cherchons pourquoi Guy a mis ce petit hameau dans les sites à visiter. Il a entendu parler d’une église et de trois clochers sur internet…

Finalement je demande à la seule âme qui vive que nous rencontrons dans ce petit village, il m’explique que c’est un des seuls villages qui a trois clochers.. En cherchant bien puisqu’il est sur plusieurs communes… en fait je n’ai absolument rien compris. Quelques photos du paysage bien sympathique. LAMASTRE et son piton rocheux dans le village.

 DESAIGNES petit tour dans ce petit village médiéval ardéchois. Pour la nuit nous trouverons à PUY EN VELAY au pied de la statut sur le parking un endroit bien calme pour dormir, pas une voiture, pas un camping car…….. C’est vrai que nous sommes en hiver.

   

27 décembre 2012

La visite de la vieille ville de PUY EN VELAY construite sur un ancien volcan ;  nous prendra toute la matinée, c’est très joli, pour l’instant le rocher et sa statut ne sont pas visitable, en rénovation, nous nous promenons dans un dédale de ruelles et de maisons typiques.

Nous montons au deuxième piton rocheux, un dénivelé d’environ cent mètres nous mène à une chapelle dédié à Michel Ange, il y a un vent incroyable. La chapelle est très modeste la vue donne sur 360 degrés.  Etonnant tout de même ces deux pitons posés là fièrement et dominant la ville.

Nous faisons une pause pour visiter l’abbaye de Monastier, superbe de sa façade, c’est tout ce qu’il reste d’une splendeur passée. Dans le village nous ressentons un abandon, les magasins sont quasi tous à vendre, des maisons inhabitées.

Direction lac d’ISSARLES, résidus de neige sur les prairies, situé à 1000 mètres d’altitude il occupe un cratère volcanique, nous pensions y passer la nuit mais il n’est que 16h, le temps nuageux, venteux, nous engage à continuer.
Un arrêt au col des 4 Chemises 1260 mètres, vue sur le mont Gerbier de Jonc, des grandes étendues de neige, contrastant avec des prairies à l’herbe bien verte côté sud du paysage. La pluie commence à vraiment tomber ainsi que la nuit…….

 

Nous trouvons un super endroit au calme au pied du MONT GERBIER DE JONC. Un parking d’une auberge fermée, à l’abri du vent qui souffle très fort. Un endroit isolé il n’y a rien d’autre qu’un hôtel abandonné un petit peu au milieu de nulle part. L’endroit est sympa, la vue extra, décidé nous restons là bien au chaud, il n’est que 17h, nous faisons une petit soirée télé, et un repas qui réchauffe.

   

28 décembre 2012

Réveil 8h30 après une nuit où la pluie a tambourinée toute la nuit et le vent soufflé en grosses rafales. Nous ouvrons la porte et là…….. C’est un temps superbe, qui nous accueille, voilà qui donne envie de s’habiller et de sortir. Guy commence à remplir le camping  car avec l’eau de la source de la Loire qui débute tout près de notre stationnement. Puis nous montons au Mont Gerbier de Jonc pour le Guide 45 minutes allée retour, pour nous enfin surtout moi qui retarde Guy se sera 2h AR.

 Il est vrai que le guide Michelin et un panneau sur le site prévient que la montée est rude et qu’il faut avoir de bonnes conditions physiques pour y monter ; de plus il y a de neige. Enfin bon c’est je suis fière de moi de l’avoir fait. Du sommet environ 1551 mètres, la vue est absolument splendide. Au retour le ciel se couvre peu à peu et devient nuageux.

A peine la veste retirée, Guy est déjà en train de démarrer pour l’étape suivante. POUF il ne s’agit pas de trainer la journée est chargée. Température extérieure environ 6 degrés. Mézillac puis Saint Pierreville repas sur le parking de la salle polyvalente endroit calme à retenir pour y passer une nuit.

CHALENCON 694 mètres, petit village de caractère (encore un !!) d’où nous avons une très jolie vue jusque sur les Alpes.

Nous arrêtons pour quelques photos au Belvédère d'Eyrieux.

Puis nous nous arrêtons à PRIVAS pour remplir les placards et le frigo de bonnes choses la suite du parcours nous éloignant à nouveau des villes pour mieux retrouver le calme des paysages montagneux. Nous passons la nuit dans le petit hameau de BERZEME.

   

29 décembre 2012

Temps splendide, température aux alentours de 8 degrés. Nous traversons un paysage montagneux, des étendues de prairies, des troupeaux de vaches ...Nous voici à MIRABEL. La petite ruelle qui monte à la tour est vraiment très jolie avec ses maisons en pierre de lave et de calcaire. Ce mélange de noir et de blanc leurs donnent un caractère bien particulier. Au sommet c’est un superbe paysage mais pas trop quand même il y a toujours autre chose à visiter ailleurs, plus loin …

<

Ce fut ANTRAIGUES sur VOLANE Village cévenol perché en hauteur sur de la roche volcanique, aux croisées des vallées de la Volane, de la Bise et du Maselande, petit arrêt obligé. Connue par le passage de Jean Ferrat, qui, se retirant de la scène à l’âge de 42 ans, est venu s’installer sur la commune. Ce magnifique lieu lui a inspiré l’une des chansons la plus connue de son répertoire : " La montagne ". L’Ardèche était devenue sa terre d’adoption où il fut même adjoint au maire à la culture dans les années 80. Le village, constitué de maisons revêtues de granit et de pierres volcaniques et coiffées de tuiles rouges, inspire à la ballade aux travers de ruelles agréables et de calades pavées conduisant à la place de la Résistance, lieu central et âme du bourg où nous nous ressourçons d’une bonne bière pression sur une des terrasses qui l’entoure. Après rêverie dans ce tout petit bourg, nous prenons la direction de VINEZAC,

 

puis de VOGÜE classé " un des plus beaux Villages de France ", puis " Village de caractère ", Voguë, situé entre les gorges de l'Ardèche, est un village médiéval bâti en amphithéâtre dans la falaise dominé par son beau château du XIIe siècle des seigneurs de Vogüé. Un labyrinthe de petites rues entrecoupées d’arcades, avec ses maisons pelotonnées, conduit jusqu’au château. Nous passons la nuit sur le parking du village.

   

30 décembre 2012

Une fois de plus réveil sous un ciel radieux, température environ 9 degrés, plus qu’acceptable pour un mois de décembre, pour nous alsaciens. Nous démarrons pour la visite de VILLENEUVE DE BERG où nous ne travons rien de particulier, pardon pour ses habitants. Puis ROCHECOLOMBE vieux village typique, un petit sentier nous mène sur le haut du village,

Guy continue seul jusqu’à la tour, je suis un petit peu déçue le guide nous promettait mieux, au retour de Guy il m’explique qu’il y a un deuxième village très ancien en contrebas, quelques kilomètres plus loin. Je comprends mieux pourquoi les quelques personnes rencontrées avaient chaussures de marches et sac à dos..

 Un petit peu frustré nous partons pour la visite de BALAZUC absolument fabuleux, un joyau, perché sur sa falaise en Balazuc » a gardé de nombreuses traces de son passé médiéval : dédale de ruelles tortueuses, passages voûtés sont, avec le château, l’église romane fortifiée et les portes d’enceinte, le décor originel du village. A ne louper sous aucun prétexte

Nous faisons quelques photos de RUOMS, son pont, sa rivière, ses maisons sans vraiment nous y arrêter.

Puis LABEAUME interdit aux campings car, qui une fois de plus stationnent à plus d’un kilomètre du village, alors qu’un parking aménagé pas très grand mais un parking quand même est prévu pour les voitures à l’entrée du village. C’est un joli petit bourg, assez touristique, où tout est fermé, resto, boutiques etc.……… mais nous avons l’habitude dans cette région à cette époque de l’année il est même difficile de trouver une carte postale……..

C’est dit. Pour en revenir à LABEAUME c’est très joli, des cyprès et des oliviers qui bordent la route nous donne un air du Sud. Nous nous promenons en tee shirt. Au bas du village un pont submersible heureusement il n’y a pas beaucoup d’eau en cette saison, d’immenses roches bordent la rivière, c’est un endroit qui donne envie de flâner…….. Guy remontera jusqu’au camping car oui c’est vrai que le village est en contrebas du fameux arrêt et ca monte bien pour le retour,

il viendra me récupérer à l’entrée de village. Nous passerons ensuite par un Défilé dont je ne me souviens plus du tout mais alors plus du tout du nom, en tout cas nous passons pile poil, hauteur autorisé 3 ,10 mètres dommage pour les campings caristes avec une capucine…….. Visite de la petite ville de JOYEUSE, rien de particulier nous en avons vite fait le tour. Nous commençons à chercher un emplacement pour la nuit.

Passons VALLON PONT D’ARC, le parking spécial CC ne nous plait que moyennement, nous continuons toujours à la recherche du point idéal, au milieu de nulle part et nous voilà face au fameux et emblématique ARC dans les gorges de l’Ardèche. Quelques photos et heureusement arrivons a faire demi-tour un petit peu plus loin sur un parking d’hôtel, c’est que la route est très étroite et nous ne nous voyons pas commencer la visite à 16h30 tombée de la nuit.

Retour au parking de VALLON PONT D’ARC  où quelques camping-car se sont installés, c’est la première fois depuis le début des vacances que nous en voyons autant installés, nous sommes 7 en tout. Rien à voir avec l’été où l’on se bat pour avoir une place. La nuit sera calme et récupératrice.

   

31 décembre 2012

Il a fait très froid durant la nuit mais le temps est au beau fixe. Nous démarrons pour 9h30 pour les 38 kilomètres des gorges de l’Ardèche. Nous repassons devant l’arche si connu, et la luminosité du matin le rend bien plus rayonnant qu’hier en début de soirée. Nous avons 11 belvédères sur une trentaine de kilomètres. Les vues sont fabuleuses à chaque fois. Impossible de s’arrêter autrement, la route est trop étroite.

     

 Nous arrivons à Saint MARTIN  fin des gorges de l’Ardèche aux alentours de midi. Ce qui est appréciable à cette saison de l’année c’est que sur tout le parcours nous avons croisé deux couples de touristes, des chasseurs, et des troupeaux de chèvres se promenant librement. J’imagine le contraste avec l’été…… pause repas sur le parking des GROTTES AVEN D’ORGNAC. Nous pouvons prendre notre temps avec deux heures d’avances sur l’ouverture de la visite guidée.

Parmi les plus grandes cavités du monde, l'Aven d'Orgnac est  un espace exceptionnel de découverte et de conservation du milieu souterrain. Des cristallisations d’une finesse remarquable et des piliers de plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Le circuit aménagé sur 500 mètres comporte des belvédères nous amenant une profondeur de 121 mètres sous terre, avec tout de même 800 marches à descendre.

Bien sur la grotte est très belle mais avec Guy nous en avons déjà vu beaucoup et ce n’est pas celle que nous avons préféré. PAR CONTRE le spectacle son et lumière en fin de visite est absolument fabuleux et termine la visite en apothéose. Heureusement un ascenseur nous remonte à la surface. Pour le musée soit disant très intéressant il est en rénovation et nous ne pouvons pas le visiter.

Nous terminons notre virée par le village d’AIGUEZE Un versant perché sur une falaise surplombant les gorges de l’Ardèche, l’autre tourné vers les vignobles des Côtes du Rhône. L’endroit déniché par Guy sur internet et super sympa, une aire de pic nique un petit peu à l’écart. Pour la saint Sylvestre, menu amélioré, un film, nos petits vœux et une bonne nuit de sommeil.
   

01 janvier 2013

Ce matin, nous trainons cool pour débuter l’année, ce qui n’est pas vraiment dans les habitudes à Guy, je suis ravie. Le temps quant à lui est à la pluie. Nous démarrons pour la visite de ST MONTANT dédale de ruelles pavées menant à un château, petit, mignon, charmant, après quelques kilomètres ce sera celui de VIVIERS ou les ruelles nous mènent à une cathédrale.

La journée est déjà passé nous cherchons désespérément le parking pour camping-car à DONZERE pas très bien indiqué. Repas raviolis au chaud il pleut. Nous voici déjà dans la Drome, ce qui veut dire que nos vacances avancent lentement mais surement…

Allez sous la pluie nous parcourons les ruelles de LA GARDE ADHEMAR, j’ai l’impression de me répéter en disant un beau petit village médiéval, mais c’est vrai qu’ils sont tous tellement ravissants. Là trempés nous trouvons un resto ouvert ce qui est très rare en cette saison de l’année, nous nous engouffrons trempés pour y déguster une crème de marron pour Guy et profiteroles pour moi, le cadre est sympa et le resto bien rempli du peu de touristes que nous sommes à chercher refuge. 

 Nous n’avons que deux kilomètres à parcourir avant d’atteindre le village suivant CLANSAYES un parking tout proche des vestiges d’un château, petite visite rapide, un gros matou nous accompagne ; la vue est superbe malgré le temps  LA ROUSSE, pas l’envie qui me manque seulement mon genou ne suit pas… Petit arrêt à St Paul Trois Châteaux ...

Arrêt devant le château de SUZY LA ROUSSE pour la nuit, la pluie a cessé, au menu foie gras, champagne, fromage…souvenirs du premier jour de l’année ; au lit tôt 20h30 comme tous les soirs

   

02 janvier 2013

C’est le beau temps qui est de retour pour notre plus grande joie à tous les deux. GRIGNAN visite du très beau château de la fille de la Marquise de Sévigné. Depuis la terrasse très belle vue, nous ne trainons pas trop le mistral souffle.

Puis au gré du chemin qui nous mène à notre prochaine étape, nous traversons de très beaux villages typiques comme TAULIGNAN , nous ne pouvons biens sur pas tous les visiter. Nous sommes sur la route touristique et les vignes du Côte de Rhône se succèdent. Visite de ROUSSET LES VIGNES puis de NYONS où nous mangerons une très bonne pizza afin de recharger mon appareil photo, heureusement qu’il est là pour avoir droit à un petit resto de temps en temps ………. Il n’y a que là où nous trouvons du courant.

Nous ressortons il fait environ 16 degrés, rejoignons le camping-car direction le village de PIEGON. Nous apercevons le Mont Ventoux avec son sommet enneigé, nous passons au milieu d’oliviers, de vignes, de garrigue ; tout nous indique que la Provence approche. Petit arrêt pour prendre une photo de la statut de la belle vendangeuse très connue de par sa réalisation avec du safre.

Nous décidons d’aller au sommet du Mont Ventoux altitude 1919 mètres, mais nous devrons nous arrêter au niveau de du Mont SEREIN le reste de la montée n’étant pas dégagé. Nous sommes à 1430 mètres d’altitude et la vue est vraiment superbe. Nous ne sommes pas équipés pour nous promener dans la neige, quelques pas pour histoire de se dégourdir un petit peu les jambes et respirer l’air pur.

Nous attaquons la descente que nous ferons en plusieurs étapes. C’est que les freins chauffent, et fument. Donc arrêts fréquents instants où nous pouvons profiter tranquillement et pleinement de la superbe vue. Au pied du mont, nous parcourons quelques kilomètres avant de trouver à l’entrée du village de SUZETTE un petit parking bien au calme.

   Le mistral souffle et nous stationnons le plus près possible d’une haie pour profiter de son abri. Nous apercevons les Dentelles de Mirailles, Guy en profite pour faire une petite virée et les voir de plus près, c’est vrai qu’elles ont une forme très particulière. Nous passerons la nuit un petit peu tourmenté avec le mistral et ses rafales.

   

03 janvier 2013

Ce matin rendez- vous à 9H chez un viticulteur DOMAINE DE GARANCES . Guy avait oublié de me dire qu’il y avait fait un tour hier pendant sa virée en solitaire ……..  L’accueil est très sympa, c’est d’ailleurs un viticulteur qui fait partie de France Passion……… la dégustation à cette heure-ci est un petit peu dur au palais. Je fais confiance aux papilles de Guy et nous repartons avec à ce qu’il parait un carton d’un bon petit vin………. 

 Direction du village de MAZAN où nous visitons le château du Barroux bien entretenu, mais sans ameublement, quelques expositions de tableaux dans certaines salles, du haut la vue une fois de plus est superbe. Nous nous y promenons comme dans un labyrinthe………  Tiens ? On entend quelqu’un parler nous pensons que c’est un guide…….. Nous croisons un ouvrier qui nous dit gentiment que nous n’avons pas le droit d’entrer la porte était ouverte parce qu’ils sont entrain de charger du matériel, ce n’est absolument pas à visiter ; nous en profitons pour faire un tour dans les caves en vitesse, et nous partons quel privilège…….  Pour les touristes suivants les ouvriers se sont dépêchés de tout refermer à clé et ils ne verront que le portail et la cour. Retour par les petites ruelles du village à notre camping-car.

Nous prenons la direction de Carpentras, en longeant des vignes, des oliviers, le temps est splendide. Nous n’y ferons qu’un arrêt pour remplir les placards et le frigo de bonnes choses, c’est la ville, ça klaxonne, le stress, on se dépêche, on déguerpit, pour retrouver la montagne et son calme.

VENASQUE petit village tranquille, son église, sa petite place, et ses ruelles le tout bien entretenu.

 

 GORDES nous le traversons en camping-car, pas de place pour se stationner mis à part un parking pour CC située bien en contrebas du village. Après en avoir visité beaucoup je ne vois pas l’intérêt d’y remonter, surtout que j’y ai vu beaucoup de terrasses, de touristes, vraiment pas, et puis pas envie c’est tout. Nous profitons pour vidanger et remplir le CC ça c’est cool. On continue et là une vue sublime sur GORDES c’est THE POINT là où tout le monde s’arrête pour faire la photo ; en fin de compte moi je le trouve nettement plus beau de loin, là c’est vraiment fabuleux.

Nous continuons quelques kilomètres  et voyons VILLAGE DES BORIES avec des photos de maisons tout en pierre, ce coup si on s’arrête, devant nous parking obligatoire pour les camping- car, pas de soucis, il fait beau et ça ne nous dérange pas de marcher. Nous devrons marcher AR 3 kilomètres pour visiter le site. La route est certes étroite mais on peut en se serrant y passer à deux, c’est que les voitures elles ont un parking à 50 mètres de l’entrée, un peu rageant. Entrée 6 euros. 

C’est un ancien village bâti en pierre sèche, c’est-à-dire sans mortier ; une vidéo au début de la visite nous explique la vie du village à l’époque ; avant sa désertion au début du 19ème siècle. Demande tout de même à l’accueil pourquoi nous on doit se taper 3 kilomètres, on me répond à cause d’un endroit ou deux difficile pour se croiser ; tu parles ……….. Nous avons passé un bon moment quand même.

 

Destination la ville de SAULT. Le soleil rasant donne au paysage, à la nature une couleur orangée presque surnaturelle, c’est absolument sublime. Passons la nuit à SAULT, sur un parking en hauteur de la ville, au calme

   

04 janvier 2013

Petit tour dans SAULT rien de très particulier, Guy fait quelques photos temps nuageux. Nous photographions sans nous arrêter le village d’AUREL 785 mètres d’altitude, très mignon, mais pas de possibilité de stationnement. Tiens nous quittons le Vaucluse pour la Drôme, les paysages sont agréables et je prends beaucoup de photos.

Entre autre une photo panoramique de MONTBRUN. Nous passons les gorges de l’UBAC, visite d’AULAN, de son château il se visite en saison touristique uniquement ; très belle vue encore à 780 mètres d’altitude. En redescendant vers la plaine, nous passons à travers la garrigue, et de nombreux abricotiers c’est ici la spécialité de la région.

Promenade du charmant petit village de Ste JALLES et de ses ruelles pavées, le temps est superbe, les paysages autour sont superbes.

ARPAVON le village piège où à peine entrée nous nous rendons compte qu’il est si étroit que nous avons eu énormément de mal à faire demi-tour, mais aucun panneau ne nous l’indiquait.

 Visite de CONDORSET, sur le sommet surplombant à 524 mètres la ville actuelle, se trouvent les ruines de l’ancien village déserté définitivement en 1916. Il fait bon, pas un nuage à l’horizon, le panorama splendide. Nous nous couchons dans l’herbe pour apprécier la douce brise et la chaleur du soleil………

Retour au camping-car nous passons les gorges de la MAY et le petit lac de CORNILLON sur l’OULE, au creux des montagnes, mais aménagé pour l’été, rien de particulier, la vue est quand même sympa avec les ruines d’un château accroché sur un piton rocheux.

 

Nous attaquons la vallée de ROANNE. Visite de DIEULEFIT beaucoup de boutiques, pour une fois ouvertes. Nous y trouvons une place près du stade de football pour y passer la nuit.

 

   

05 janvier 2013

Réveil sous un temps nuageux et un vent frais. POET CELARD charmant petit hameau médiéval, ses ruelles pavées et son château en ruine au sommet, vue sympa. 

Nous trouvons à PUY ST MARTIN une aire pour CC, avec eau et vidange gratuits, une petite caisse ou l’on peut mettre de l’argent si on veut, l’aire est absolument nickel. Merci à la commune c’est si rare………. Le mistral souffle à plus de 80km/h le camping-car tangue. Puis MARSANNE, le bourg est dominé par les vestiges d’un ancien village féodal, tout en haut une ancienne porte fortifiée et l’église romane St Félix.

Nous continuons par une promenade dans MIRMANDE, également très mignon là nous ferons une halte pour manger le plat du jour, chez BERT, ouvert depuis 1856, le décor est original et l’accueil sympa. Au menu du hachis Parmentier avec salade verte et tomates, un pichet de vin et puis le petit expresso ; voilà qui remonte le moral des troupes………

Nous parcourons environ 80 kilomètres pour arriver à HAUTERIVES devant le PALAIS IDEAL DU FACTEUR……c’est là que se dresse, au milieu d’un jardin sur un quadrilatère d’environ 300 mètres carrés et une dizaine de mètres de haut, son Œuvre………........ C’est absolument fabuleux, incroyable, majestueux, dingue, extraordinaire, grandiose je suis totalement sans voix devant ce bijoux artistique……..

Quelques phrases de ci de là : CE N'EST PAS LA CULTURE QUI FAIT L’ ART, MAIS LA QUALITE DU REVE ET LE COURAGE DE L’ ACCOMPLIR……………. Ou encore : SACHE PASSANT QUE CECI EST L’ŒUVRE  D’ UN PAYSAN…….. En effet  il est alors facteur sans culture architecturale et le village entier se moque de sa prétention le nomme réalisateur de l’inutile.

Pendant sa tournée à pied, il charge son sac des pierres qu’il va rencontrer, les dispose par tas et revient le soir avec sa brouette les chercher, il va les utiliser pour la construction pendant environ 30 ans. Il inscrit LE TRAVAIL FUT MA SEULE GLOIRE, L’HONNEUR MON BONHEUR et signa : un facteur rural……… c’est vraiment pleine d’émotion que je quitte cet endroit.

05 janvier 2013

Il faut pourtant avancer nous avons beaucoup de kilomètres devant nous, c’est le chemin du retour. Nous dormirons sur un parking d’autoroute.

Retour dans le Bitcherland, il n’est que 17h30 il fait nuit, nous rangeons le plus important et au lit la tête remplie de bons souvenirs…………..